La République Démocratique du Congo est un état d’Afrique central, une ancienne colonie Belge d’il y a 60 ans. 60 ans après son accession à son indépendance au prix du sang cet état potentiellement riche reste l’un des pays le plus pauvre au monde avec un PIB annuel inférieur à 300 USD.

Son instabilité et sa dépendance à l’aide extérieure a plongé le pays dans une sorte de Neo-colonialisme dont les principal bourreaux sont la France et les États-Unis. Nul n’ignore le rôle de la France dans la politique africaine sous couverture américaine ; mais pour le cas du Congo ses deux puissances s’impliquent d’une part pour ses minerais dont l’uranium qui est un métal indispensable à l’arme nucléaire et de l’autre pour gérer sa politique par des hommes d’état que eux-mêmes placent à la tête du pays.

L’ingérence américaine dans la politique congolaise est insolente, entre sanctions contre les généraux et hauts placés du pays sous le régime Kabila, la RDC est une sorte de 51e État américain mais hors continent découvert par Christophe Colomb. Les dirigeants congolais ne peuvent pas aller en l’encontre des décisions américaines même si celles-ci sont contre le bien-être du peuple.

90 % des prêts et transactions bancaires en RDC se font en dollars américain une très forte dépendance à la politique économique de la maison blanche. Les dirigeants congolais ont intérêt à obéir l’Amérique sous peine de plonger le Congo dans le chaos.

Par EMPORIO Esprezzatura

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici