Le président ivoirien Alassan Ouattara a résolu de se présenter pour la troisième fois comme candidat à sa propre succession comme président de la République Ivoirienne.

Cette décision intervient dans une situation délicate; Ayant perdu son fils spirituel et Dauphin El Hadji Gon Amadou Koulibaly.Amadou Gon Coulibaly, celui qui a cheminé trente ans durant dans l’ombre de son mentor sans une seule anicroche, celui qui souffrait de devoir prendre la lumière pour être président à sa place et qui ne vivait que pour servir son chef, n’est plus. Il laisse autour de ce dernier un vide immense. Plus de Premier ministre, plus de dauphin, plus de confident, plus de « fils ».

Le dépôt des dossiers de candidature a débuté le 16 juillet et se poursuit jusqu’au 31 août prochain, selon la commission électorale indépendante (CEI).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici