Comme Mobutu au Zaïre, le président Tchadien Idriss Deby à été élevé hier vendredi 26 juin 2020 au titre honorifique de maréchal.

Une nomination dénoncée par l’opposition pour qui ce titre rappelle de sombres heures de l’histoire africaine.Son élévation à titre de maréchal était une initiative spontanée non inscrit à l’ordre du jour par les députés pour la plénière explique Jean-Bernard Padaré, le porte-parole du MPS, le parti présidentiel : « C’est une élévation consacrée, prévue dans nos texte. Il n’est pas maréchal dans l’armée, ce n’est pas un grade, c’est une dignité par rapport à tout son parcours. »

Cette nomination intervient après l’opération Bohoma lancée contre les jihadistes présents dans le lac Tchad. Un franc succès pour la majorité tandis que l’opposition rappelle que la guerre n’est toujours pas terminée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici