La correspondance signée par Alain Make Nzonga dimanche 3 mai 2020 où il est reproché au chef spirituel de l’Eglige ACK d’avoir porté atteinte à l’honneur de ce mouvement, est un faux, selon Maître Katende, le vice-président de ce Mouvement.

« En ma qualité de premier vice-président du CEP, éveil patriotique, je vous informe que cette lettre ne vient pas de nous. Celui qui l’a signée n’est pas connu de nous. L’évêque Mukuna est toujours Président de l’éveil patriotique. Faites-nous confiance pour mobiliser le peuple contre les prédateurs politiques et économiques de notre pays. C’est un montage des ennemis ».

Pourtant, un certain Make Nzonga qui se prévaut coordonnateur national du Mouvement, a exprimé son indignation, reconnaissant au passage l’authenticité de la vidéo qui fait le tour de la toile, mettant en cause son camarade Pascal Mukuna.

« …une vidéo sextape défraie la chronique et la toile dans laquelle votre figure ne fait l’ombre d’aucun doute comme auteur principal, et en violation des articles 30 et 35 des statuts et règlements nous régissant », précise-t-il dans la correspondance adressée au président du FC Renaissance.

Il a même rappelé que « dans le but de sauvegarder les idéaux et acquis, vous êtes formellement interdit de parler ou engager l’éveil patriotique tant dans les médias que par tous les autres canaux ainsi que par devant nos partenaires traditionnels pendant ce temps ».

L’évêque Pascal Mukuna fait l’objet d’une véritable page sexuelle. Sa sextape est devenue virale sur les réseaux sociaux. Lui-même rejette la vidéo parlant d’un montage grossier alors que ses détracteurs le chargent de vagabondage sexuel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici