Annoncé malade et aurait subi une opération chirurgicale du cœur, Muhima Ndole condamné pour 2 ans de travaux forcé dans le procès de 100 jours d’urgences du chef de l’état. Muhima se serait évadé de l’hôpital où il était admis.

Les infos continuent sur notre site restez branché

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici