Au siège du PPRD où il a parlé après la relaxation de Tunda ya Kasende, Ramazani Shadary a indiqué que les actuelles actions judiciaire présagent l’instauration d’une dictature.

“Nous avons l’impression qu’on veut étouffer la démocratie. Nous avons l’impression comme si on veut ici instaurer petit à petit une dictature plus forte que celle que Mobutu a mise ici en RDC, à l’époque de Zaïre”, a-t-il déclaré.De son côté, Célestin Tunda a dit devant quelques membres de son parti politique que c’est pour la première fois qu’il entende que les observations sur des propositions des lois doivent faire objet des discussions en Conseil des ministres.

“Depuis que je suis né je n’ai jamais entendu qu’on doit discuter des avis sur les propositions de lois en Conseil des ministres”, a-t-il indiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici