Les 13 acteurs socio-politiques qui militent pour un consensus sur les reformes électorales,s’agissant d’André Claudel Lubaya, Delly Sesanga, Henry Thomas Lokondo, Patrick Muyaya, Juvenal Munubo, Jean Jacques Mamba et l’ancien VPM au Budget Daniel Mukoko Samba, ont échangé ce jeudi 30 juillet 2020 avec le bureau de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) conduite par son président Corneille Nangaa.

Selon le député Juvénal Munobo, c’était question de présenter le sens de leur appel et les lignes de réformes proposées.

Pour rappel, ces derniers, ont signé depuis le 11 juillet, une déclaration commune dans laquelle ils appellent à la tenue d’un forum strictement limité au processus électoral « en vue de baliser la voie à un processus transparente apaisé à l’horizon 2023”.

Ces acteurs politiques proposent un agenda axé sur la réforme de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) dont la composition de son bureau et la révision de la constitution. Ils proposent particulièrement que des discussions soient engagées sur le rétablissement du second tour de la présidentielle, les orientations essentielles sur la loi électorale, etc. Ils suggèrent aussi que les débats soient tournés vers l’élargissement du conseil supérieur de la magistrature.

Ils avaient appelé le Chef de l’État à prendre le lead sur la convocation de ces assises. L’Eglise du Christ au Congo (ECC) s’était également positionnée en faveur d’un dialogue restreint sur les questions qui fâchent.

Asaph Mawonda

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici